La recette du thé à la menthe marocain

Bien plus qu’une simple boisson chaude, le thé à la menthe marocain représente tout un art de vivre. Découvrez avec nous les spécificités de la « Cérémonie du thé » !

Une origine pas si lointaine !

Même s’il est aujourd’hui un élément central de la vie sociale, servi aussi bien pour tous les grands évènements familiaux que quotidiennement à toute occasion de la journée ou encore  lors d’une simple rencontre en guise d’accueil et d’hospitalité, cette tradition est assez récente.

En effet, le thé vert de Chine est arrivé au Maroc seulement au cours du XIXème siècle par l’intermédiaire des Anglais, qui cherchaient de nouveaux débouchés. Suite à la guerre de Crimée, les Anglais, ayant perdu les marchés slaves, décident de se tourner vers le Maroc et les ports de Mogador (Essaouira) et de Tanger pour écouler leur stock de thé de Chine.

A cette période, la boisson la plus populaire au Maroc était l’infusion de feuilles de menthe (parfois d’absinthe). C’est en essayant d’ajouter les feuilles de thé à celles de menthe que les marocains ce sont rendus compte que le thé diminuait l’amertume des infusions de menthe sans en dénaturer trop ni le goût, ni la couleur. Ainsi était née la recette du thé à la menthe marocain.

Le service du thé est généralement réalisé par les hommes, comme ici, chez l’habitant.

Aujourd’hui, le thé à la menthe n’est pas bu uniquement au Maroc, mais ce pays reste le berceau où cette manière de le déguster est née. Cette pratique s’est étendue à l’ensemble des pays du Maghreb. Devenu très populaire, le thé à la menthe marocain est également à l’origine de tout un folklore et un artisanat qui se sont développés autour de la boisson nationale marocaine, s’inscrivant ainsi dans la tradition.

Le thé à la menthe est servi et dégusté en toute occasion et à toute heure de la journée, aussi bien en guise de bienvenue lors d’une rencontre, que sous le ciel étoilé au milieu du désert. Vous aurez l’occasion de partager ce moment avec vos hôtes lors des voyages chez l’habitant au Maroc proposés par Vision du Monde.

Aussi, selon un proverbe touareg, le thé est synonyme d’hospitalité car « il faut trois conditions pour faire du thé : le temps, les braises et les amis » !

Une pause thé au milieu des champs !

Ingrédients et ustensiles pour réaliser le thé à la menthe marocain

Vous aurez besoin de :

  • Thé vert de chine Gunpowder

Le Gunpowder « Poudre à canon » est reconnaissable par sa forme de feuilles roulées en petites boules qui lui ont donné son nom. Très désaltérant, il est particulièrement apprécié dans les pays chauds et les déserts. Rien d’étonnant donc qu’il ait rencontré un tel succès dans les pays du Maghreb. Il s’est imposé comme une évidence dans la préparation du thé à la menthe !

  • Feuilles de menthe Nanah bio

Similaire à la menthe verte, la menthe marocaine « Nanah » se distingue cependant par son goût plus prononcé.

  • Pain de sucre

Il fait partie des us et coutumes des marocains depuis son arrivée dans le pays peu de temps après celle du thé de Chine. Il doit sa forme conique à son procédé de fabrication puisqu’il est moulé afin de cristalliser et remplace petit à petit le sirop de sucre comme moyen de conservation.

  • Eau chaude

Le service du thé et sa mousse signe de réussite

Ustensiles traditionnellement utilisés pour le service du thé à la menthe :

  • La théière: elle est fabriquée en cuivre doré ou argenté et travaillée à la main par les artisans marocains, réputés pour la finesse de leurs décors.
  • Les verres à thé : ils sont généralement colorés et décorés de fleurs ou de motifs orientaux. Les reflets et contours dorés et argentés rappellent les couleurs de la théière.
  • Le passe-thé: lui aussi orné de décors orientaux réalisés par les artisans marocains, il est utilisé pour filtrer le thé.
  • Le plateau: généralement assorti à la couleur de la théière, il est lui aussi fabriqué par les artisans marocains travaillant le cuivre doré ou argenté ciselé. Il est posé soit directement sur la table, soir sur des pieds pliables pour ainsi former une petite table basse.
  • Le marteau: indispensable pour casser le pain de sucre, il est à son tour richement décoré par les artisans marocains.

Les artisans marocains travaillant à la décoration des ustensiles et de l’artisanat lié au thé.

Préparation : la cérémonie du thé

La préparation du thé à la menthe est tout en art au Maroc au point d’être appelée « la cérémonie du thé ». Préparé sous vos yeux, ce sont traditionnellement les hommes qui mènent cette cérémonie au rythme de rituels immuables !

Etape 1

Une fois l’eau portée à ébullition, verser  une petite quantité dans la théière (l’équivalent d’une tasse de thé) contenant le thé vert Gunpowder. Après une courte première infusion d’une minute, jeter le liquide. Cette étape a permis de laver le thé et d’en enlever à la fois une grande partie de la théine et de l’amertume.

Etape 2

Ajouter la menthe fraîche (ou séchée si vous n’en avez pas de la fraîche) et remplir la théière avec l’eau précédemment bouillie.

Ajouter les morceaux de pain de sucre (on peut remplacer par une vingtaine de morceaux de sucre pour 1 litre de thé).

Etape 3

Pour mélanger le thé, prendre un verre à thé puis le remplir. Verser le contenu dans la théière puis renouveler l’opération plusieurs fois. Ainsi le thé n’est jamais mélangé à la cuillère et ce procédé permet au maître de cérémonie de pouvoir goûter un peu dans son verre pour savoir si le thé est assez sucré, s’il y a assez de menthe et quand il est assez infusé.

Etape 4

Servir dans des verres à thé en tenant la théière bien haute afin de permettre au thé de s’aérer. Cette manière de servir le thé permet la formation d’une petite mousse appelé « turban », signe de la réussite de l’infusion et de la dissolution du sucre.

La mousse est un bon présage puisqu’elle est synonyme de chance et de fortune.

Les voyageurs de Vision du Monde se prêtant au jeu du service du thé à la menthe. Moment convivial partagé sous la tente.

Il ne vous reste plus qu’à le déguster en trois fois, comme le dit le proverbe Touareg  « Le premier verre est amer comme la vie, le deuxième est aussi doux que l’amour, le troisième est aussi apaisant que la mort ».

Bonne dégustation !

Pour en savoir plus sur le Maroc, découvrez les programmes de nos voyages au Maroc avec Vision du Monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *