Une alternative à la baie d’Ha Long : L’Île de Cat Ba et la Baie de Lan Ha

Les itinéraires de nos voyages au Vietnam vont évoluer en 2020 pour vous garantir un voyage encore plus respectueux des hommes et de l’environnement. Soucieux de vous faire découvrir la diversité du patrimoine culturel et naturel vietnamien, nous avons à cœur de vous emmener hors des sentiers battus sans pour autant passer à côté des sites incontournables du pays visité. C’est pourquoi nous avons décidé cette année de ne plus emmener nos voyageurs visiter la baie d’Ha Long, mais nous vous proposons une alternative toute aussi exceptionnelle : la baie de Lan Ha près de l’île de Cat Ba.

Nous vous expliquons ici les raisons de ce changement !

Panorama sur la baie de Lan Ha

La Baie d’Ha Long, victime de son succès ?

Aujourd’hui, près de 3 millions de touristes visitent chaque année la Baie d’Ha Long, site naturel magnifique et exceptionnel par sa beauté et ses spécificités géologiques qui font de lui un site unique au monde.  Située entre la ville d’Ha Long et le Parc National de Cat Ba dans le golf du Tonkin, couvrant près de 1500 km2, la Baie d’Halong et ses 1969 ilots est une curiosité de la nature qui fascine par sa beauté atypique. Sa superficie imposante fait d’elle le plus grand karst marin du monde, ce qui lui a sans doute valu son inscription au Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’Unesco en 1994.

Pitons rocheux, forêt tropicale, eaux couleur émeraude, criques et plages paradisiaques, villages flottants de pêcheurs, la Baie d’Ha Long possède de nombreux atouts pour séduire les voyageurs. La beauté de ses paysages lui a permis d’être élue parmi les 7 nouvelles merveilles de la nature en 2011. Ses paysages de cartes postales attirent des voyageurs du monde entier, curieux de découvrir ce site unique au monde le temps d’une ou deux journées dans ce décor de rêve.

La baie d’Ha Long au lever du jour

Les conséquences de ce tourisme de masse : la pollution

Avec environ 30000 visiteurs par jour, la fréquentation de la baie d’Ha Long a explosé ces dernières années, et ce succès n’est pas sans conséquences. L’envers de la carte postale n’est pas très glorieux !

Aujourd’hui certaines personnes n’hésitent pas à qualifier la Baie d’Ha Long « d’autoroute à bateaux ». En effet, chaque jour, ce sont près de 450 bateaux de toutes sortes et 250 bateaux hôtels qui se croisent quotidiennement au sein de la baie, entraînant un cheminement constant de centaines de bateaux. Or, ceux-ci sont très polluants aussi bien pour la qualité de l’air que de l’eau. Des tonnes de détritus flottent abondamment dans la baie (bouteilles en plastique, serviette en papiers, etc…) et montrent la face noire du tourisme de masse lorsqu’il n’est pas maîtrisé ou géré correctement. Pollution visuelle, olfactive et sonore sont le quotidien de la baie. Malgré la présence de bateaux poubelle pour nettoyer la baie de ses déchets, à l’initiative d’organisations non gouvernementales, la pollution gagne du terrain, ces bateaux étant en nombre trop insuffisant (30 seulement) face à l’explosion de la fréquentation de la baie.

Et ces chiffres ne sont pas près de diminuer avec une croissance des visites de 24 % chaque année. Ainsi pour répondre à la demande croissante, de nombreuses constructions et infrastructures touristiques continuent de voir le jour sur les côtes, transformant radicalement le visage de la baie et participant à dénaturer le site.

Bateau de croisière avec cabine sur la baie d’Halong

Autre conséquence du succès rencontré par la baie, l’explosion de l’activité touristique a entraîné une forte concurrence entre les prestataires touristiques locaux notamment les croisiéristes. Ces derniers n’hésitent pas à casser leur prix. Ce phénomène amène à se poser la question des conditions de travail et du niveau de rémunération des personnes travaillant à bord des bateaux. En tant qu’acteur engagé du tourisme équitable, Vision du Monde tient à rémunérer ses prestataires et partenaires locaux à leur juste valeur et à leur garantir des conditions de travail décentes, dans le respect de l’homme et de l’environnement, comme indiqué dans notre charte.

En plus de ce phénomène de pollution de la baie, la forte fréquentation de celle-ci a également eu un impact sur la population locale. En effet, les pêcheurs vivant dans les villages flottants de la baie ont vu leurs conditions de vie et de travail changer, leur source de revenus diminuer, ne leur laissant d’autres choix que de rejoindre la terre ferme pour chercher de nouvelles sources de revenus (notamment dans le tourisme, quelle ironie !).

Cette sur-fréquentation du site, théâtre de gestions anarchiques des compagnies batelières, amena d’ailleurs les autorités à interdire la pratique du kayak en 2017, activité ré-autorisée par la suite.

Le surnombre de bateau navigant dans la baie d’Ha Long, source de pollution

Une décision s’impose pour préserver la baie : proposer une alternative !

Afin de préserver et protéger la baie d’Ha Long des effets néfastes de l’activité touristique, il est urgent que chaque partie prenante s’implique pour un changement des pratiques et une meilleure gestion du site : non seulement les autorités locales et les professionnels du secteur, mais aussi les voyageurs eux-mêmes. Malgré leur envie d’améliorer les conditions de vie locale en développant de nouveaux projets émetteurs de revenus pour les locaux, les autorités locales ont du mal à faire face à l’explosion de la fréquentation du site.

Ainsi le sauvetage de la baie d’Ha Long aura lieu uniquement si les voyageurs sont également sensibilisés à l’impact de leur venue dans un site exceptionnel comme celui-ci, d’où notre choix de vous expliquer les raisons de la déprogrammation de la baie d’Ha Long dans les voyages de Vision du Monde.

En ce sens, nous avons réfléchi avec notre partenaire local à une alternative toute aussi belle et majestueuse : la baie de Lan Ha, voisine de la baie d’Ha Long, située à proximité de l’île de Cat Ba.

Carte de situation de la Baie d’Ha Long, l’île de Cat Ba et la baie de Lan Ha

Et pour garantir un impact modéré de notre venue, nous avons opté pour une croisière à la journée sur un petit  bateau de pêcheurs typique à la découverte de la partie sud de la baie, moins fréquentée et parsemée de petits joyaux karstiques.

L’Île de Cat Ba et la Baie de Lan Ha : petite sœur de la baie d’Ha Long.

Situé au sud de la baie d’Halong, l’île de Cat Ba et la baie de Lan Ha sont les voisines de leur célèbre grande sœur. A l’écart des flux touristiques, donc moins fréquentées, nous vous proposons de découvrir le charme sauvage de la Baie de Lan Ha et du Parc National de Cat Ba.

Plus grande île à proximité de la baie d’Ha Long, l’île de Cat Ba préserve encore en partie sa nature sauvage en protégeant un tiers de sa superficie au sein du parc national du même nom. Composée de 367 îlots et près de 139 plages, l’île de Cat Ba et la baie de Lan Ha sont classées comme réserve mondiale de la biosphère par l’UNESCO. Elles regorgent de curiosités naturelles, notamment d’une riche faune et flore dont certaines espèces sont endémiques (le langur à tête dorée, un singe que l’on ne peut observer nulle part ailleurs, ou encore le Cay Kim Gao une essence de bois unique autrefois utilisée pour la fabrication de baguette censé noircir au contact d’une substance empoisonnée). Le Parc National de Cat Ba  protège les différents écosystèmes menacés de ce petit paradis : forêts subtropicales, mangroves, marécages, lacs d’eau douce sans oublier les récifs de corail au large de l’île.

En outre, l’île de Cat Ba offre la possibilité de pratiquer de nombreuses activités comme la marche, la baignade, l’escalade, le kayak, le vélo, la pêche ou encore la visite des villages flottants et des fermes d’élevages de fruits de mer.

Un village flottant de pêcheurs de la baie de Lan Ha

Les avantages de la baie de Lan Ha 

Constituées de centaines d’îles et pitons karstiques, tout comme sa célèbre sœur jumelle, la baie de Lan Ha est une perle cachée dans le golfe du Tonkin, qui ne demande qu’à vous accueillir et saura vous étonner, vous surprendre et vous émerveiller.

Plages paradisiaques de sable fin, criques isolées adossées aux géants de pierre, pains de sucre couverts de forêts tropicales, pinacles calcaires et autres pitons rocheux vous attendent pour une baignade dans des eaux émeraude, une paisible balade en kayak, ou encore la rencontre des pêcheurs dans l’un des villages flottants de la baie.

Grâce à Vision du Monde, laissez-vous séduire par le calme et l’authenticité du village de Hien Hao et l’accueil chaleureux de ses habitants, niché dans un coin de nature préservé, camp de base idéal pour explorer les beautés de l’île et de sa baie.

Etes-vous prêts à vous retrouver au milieu d’un décor de rêve préservé ?

L’ïle de Cat Ba et la baie de Lan Ha, notre coup de coeur

 

Pour en savoir plus sur le Vietnam, découvrez les programmes de nos voyages au Vietnam avec Vision du Monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *