Pérou : Le Choquequirao

Les ruines bien conservées de la ville inca de Choquequirao couvrent une superficie trois fois plus grande que celle du Machu Picchu ! Le site archéologique est entouré d’une forêt de nuages ​​dense dans les montagnes des Andes et surplombe la rivière Apurimac au sud du Pérou.

 

Histoire de Choquequirao

 

Choquequirao se traduit par « Berceau de l’Or» dans la langue indigène, le quechuan. Située dans la vallée de Vilcabamba, la ville a été construite à l’apogée de l’empire Inca à la fin du XVe siècle. Les experts suggèrent qu’il a été construit à peu près au même moment que le Machu Picchu.  Choqueaquirao, comme son site soeur, n’a jamais été découvert par les conquistadors espagnols. Au lieu de cela, l’histoire a été révélée publiquement par l’explorateur espagnol Juan Arias Diaz en 1710. En raison de l’emplacement éloigné du site, les fouilles n’ont commencé que dans les années 1970 et depuis lors, les travaux continuent de déterrer et de restaurer une grande partie des ruines encore couvertes par la jungle.

pérou ruines choquequirao

Les ruines du Choquequirao

 

Le centre agricole de l’empire inca  

 

Les archéologues ont associé l’histoire de Choquequirao au conquérant empereur Inca, Pachacutec, suggérant qu’il était conçu comme un centre agricole pour la culture et la distribution de feuilles de coca (une plante sacrée des Incas).

La structure de Choquequirao est composée d’une zone urbaine, avec des terrasses et des fontaines alignées, des salles de cérémonie et des zones agricoles. La plupart des grands murs de pierre sont encore intacts et le site présente ce que même les ingénieurs qualifieraient de « techniques de construction impressionnantes », incorporant du calcaire et du granit dans toutes les structures des bâtiments.

Choquequirao, une architecture inca développée

Choquequirao, une architecture inca développée

Choquequirao est un exemple impressionnant d’architecture inca et se situe dans un lieu remarquable, à 3000 mètres au-dessus de la mer. La principale raison de son inscience à l’échelle internationale est son manque d’accessibilité (le trek est un rêve pour les randonneurs d’aventures) et le site ne reçoit qu’une douzaine de visiteurs par jour, au maximum. Le gouvernement péruvien a récemment annoncé son intention de moderniser les infrastructures et les routes de la région et de construire un téléphérique pouvant transporter jusqu’à 1 500 personnes par jour. Alors maintenant, il est temps d’y aller !

 

Se rendre à Choquequirao

 

Il faut environ une semaine pour effectuer le trek de Choquequirao.

pérou trek de Choquequirao

Trek de Choquequirao

Tout en étant un trek exigeant physiquement, vous traverserez une région rurale du Pérou que peu de gens ont l’opportunité de voir. Et étant dans une région moins peuplée, il y a la possibilité de voir plus d’animaux sauvages, tels que condors, colibris, renards et peut-être même un ourson, si vous avez de la chance !

Pour en savoir plus sur le Trek de Choquequirao, cliquez ici. Pour d’autres options de randonnée au Pérou, découvrez les autres treks et voyages en petit groupe de Vision du Monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *