Aux Cinq Rues, Lima, une lecture à la péruvienne

Avant de partir au Pérou, Vision du Monde vous propose un livre traçant l’image du Pérou à la fin de la dictature de Fujimori  (Mandat présidentiel du 28 juillet 1990 au 22 novembre 2000). Il s’agit d’une lecture nécessaire pour tous les voyageurs pour la découverte de la littérature locale, composante importante de la culture du Pérou.

Aux Cinq Rues, Lima

« A quel moment le Pérou avait-il été ­foutu ? » s’interrogeait Santiago Zavala, alias Zavalita, le protagoniste central de Conversation à La Catedral (1969). Dans ce livre qu’il continue de considérer comme son grand oeuvre, Mario Vargas Llosa brossait le portrait moral de son pays sous la dictature militaire du général Odría (1948-1956), dépeignant de façon magistrale le règne de la corruption et de la peur dont le pouvoir avait fait ses armes.

Dès les premières pages d’Aux Cinq Rues, Lima, les indices du climat anxiogène dans lequel est plongé le pays, et plus particulièrement Lima, se multiplient : couvre-feu, explosions quotidiennes dans les rues, enlèvements avec demande de rançon imputés aux guérillas d’extrême gauche…

Le carrefour des Cinq Rues, qui donne son nom à l’un des quartiers les plus fréquentés de Lima, est ici le décor d’une brillante comédie de mœurs aux multiples rebondissements, dont le centre étoilé est occupé par un gigantesque scandale politique, médiatique et sexuel.

Quelques photos compromettantes, un maître chanteur, un crime crapuleux : la presse à sensation ne pouvait rêver mieux. Le respectable et riche ingénieur Enrique («Quique») Cárdenas, mais également des figures de la finance, du show-business et même des plus hautes instances du pouvoir se retrouvent éclaboussés par cette affaire.

Une vaillante journaliste surnommée «la Riquiqui» va essayer de démêler le vrai du faux, dans une enquête où l’on croise aussi un poète malheureux, un sulfureux directeur de magazine people et le chef de la police politique du dictateur Fujimori.
En coulisses, loin des rumeurs qui parcourent la ville, l’épouse de l’ingénieur Cárdenas et sa meilleure amie ouvrent un rideau indiscret révélant l’autre affaire derrière l’affaire, celle qui peut-être ne sortira jamais sur la place publique et dont nous, lecteurs, les seuls témoins, devrons garder le secret.

 

Envie de découvrir les vestiges de la civilisation Inca? Retrouvez tous nos voyages équitables et solidaires au Pérou!

 

Une réponse à " Aux Cinq Rues, Lima, une lecture à la péruvienne "

  1. Thanks so much for the post.Really thank you! Keep writing.cheap custom essays

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *